Mettre De La Conscience Dans Nos Mots

    « Les gens ne se souviendront pas de ce que vous leur avez dit ou de ce que vous leur avez fait, mais ils se souviendront toujours de ce qu’ils ont ressenti en votre présence ». Maya Angelou.

    C’est en relisant cette phrase que j’ai eu envie d’écrire un article sur l’importance de mettre de la « conscience » dans nos mots. Je l’ai écris pour « Présences Magazine« , un mensuel en ligne tout juste né en avril 2019 et tenu d’une (très) douce main de maître par Marie-Aude Bourson. Je vous invite à le visiter et à vous y abonner. Coup de coeur garantie !

    En voici un extrait :

    « Cette phrase résonne en moi depuis bien longtemps. Si je la considère avec attention et « en conscience », elle m’habite même depuis toujours. Avant que je ne la connaisse. Du plus loin que je remonte, j’ai toujours perçu et ressenti les gens, avant de les écouter ou de considérer leurs actes. Très jeune, j’ai développé cette capacité à « flairer ». J’étais sensible à ce qui émanait d’eux. Je n’en avais pas conscience, mais je peux dire aujourd’hui que je me fiais à mon intuition. Je voyais (ou pas) le rayonnement d’une personne. Je pressentais son humanité. Son bonheur de vivre. Ou sa peine. Sa frustration. Sa colère. Sa souffrance… Je pouvais pressentir ses abîmes, ses tourmentes, ses injonctions paradoxales. Je me servais de cet instinct « animal » pour décider à qui je pouvais parler ou simplement, qui je pouvais écouter sans craindre de « trahison » ou de faux semblant. »

    Envie de continuer la lecture ?

    Le voici en format PDF dans son intégralité : »Mettre de la conscience dans nos mots« .

    Je vous en souhaite une bonne lecture. Je vous souhaite également de prendre autant de plaisir à le lire que j’ai eu à l’écrire.

    Vous pouvez également lire mes articles :